Accueil > Courant Alternatif, Mensuel anarchiste-communiste > 286 janvier 2019 > Le n°286 de janvier 2019 est sorti

Courant Alternatif

Le n°286 de janvier 2019 est sorti

mardi 8 janvier 2019, par OCL Reims


EDITO

Après cet Avent en jaune, pour une année 2019 en « noir et rouge » !

Au moins huit morts et de nombreux blessés, dont certains gravement. Mais le mouvement, lancé par une révolte contre la cherté de la vie, semble motivé pour continuer malgré tout…
Contrairement aux apparences, nous ne parlons pas ici des « gilets jaunes », dont il sera très majoritairement question dans ce numéro de Courant alternatif, mais des révoltés soudanais. Le gouvernement a en effet décidé dernièrement de tripler le prix du pain, alors que le taux d’inflation est déjà autour de 70 %, et que la baisse du cours de la monnaie (la livre soudanaise) va encore augmenter le prix des produits importés (dont la nourriture). La colère, déjà présente contre le régime dictatorial de Khartoum, s’est renforcée et s’étend à plusieurs villes du pays ; et cela génère de nombreuses manifestations et blocages, fortement réprimés. D’après des sources de l’opposition, le bilan serait plutôt supérieur à une vingtaine de personnes tuées lors des affrontements avec les flics.

Il y a évidemment des différences de taille entre les « émeutes de la faim » (le pain est rationné) au Soudan et le mouvement social actuel en France.
D’abord, les Soudanais traversent une situation bien plus grave que ce que l’on connaît ici ; ils sont extrêmement pauvres, et pour une partie d’entre eux le simple fait de se nourrir est un combat quotidien.
Ensuite, sur la dizaine de morts du mouvement « gilets jaunes », un seul est une victime des forces de l’ordre. Les autres sont décédés dans des accidents routiers. Cela nous interpelle car il y avait bien longtemps qu’un mouvement social n’avait pas directement entraîné des décès : de Gilles Tautin à Rémi Fraisse, en passant par le massacre de Charonne, ce sont les assassins d’Etat qui tuent les manifestants. Nous nous garderons d’en faire une analyse trop hâtive, mais on ne peut manquer d’y voir la marque de tensions sociales croissantes entre les gens eux-mêmes. La fameuse « guerre de tous contre tous » s’aggrave à mesure que les conditions de vie se dégradent, et il n’est pas sûr que les rencontres diversifiées que ce mouvement aura permises renverseront la tendance.
Enfin, il y a la place prise par les « réseaux sociaux » et les médias dans le démarrage de cette mobilisation. Rappelons déjà que les termes « réseaux sociaux » sont une mauvaise traduction de social network. Celui-ci signifie très clairement qu’on a affaire à des instruments de médiation servant pour l’essentiel au partage d’informations et d’avis entre des gens, mais dont le contenu est alimenté par ces gens eux-mêmes. Les infrastructures sont gracieusement mises à leur disposition, ce qui permet une utilisation la plus large possible, et il serait naïf de penser que ceux qui payent le font par altruisme (par exemple, la CIA a investi 40 millions de dollars dans Facebook lors de sa création). Ces réseaux sont des instruments de flicage généralisé : il est connu que la NSA est partout chez elle dans Google, Microsoft, Apple, Facebook, etc. ; mais l’Etat français n’est pas en reste, qui fait espionner Internet par la police, l’armée, et un organe de surveillance rattaché au Premier ministre. On n’oublie pas non plus qu’en 2011, à la suite des « printemps arabes », des entreprises françaises ont vendu aux Etats du Maghreb des systèmes de surveillance très poussés pour… les réseaux sociaux ! Et, actuellement, les dizaines de millions d’utilisateurs de réseaux sociaux en Egypte sont espionnés par le gouvernement grâce à du matériel français. On ne nous fera pas croire que c’est différent en France ! Qui plus est, les « médias sociaux » peuvent aussi servir à essayer de manipuler leurs utilisateurs, grâce aux profils sociopsychologiques très précis que ces outils parviennent à établir (c’est en quelque sorte la « fonction première » de Facebook aujourd’hui) ; le Brexit et l’élection de Donald Trump en sont les exemples récents les plus documentés, mais il y en a sûrement d’autres, comme l’élection de Bolsonaro.

La forte visibilité de mouvances d’extrême droite dans la préparation de la première manifestation « gilets jaunes », le 17 novembre tient également au fait que ces mouvances sont très actives sur la Toile. On a pu voir et entendre des têtes d’affiche de la « fachosphère » appeler à converger vers l’Elysée à partir du lundi 19, car les flics, ou les militaires, ou les deux allaient « se joindre aux gilets jaunes », et ensemble on allait destituer Macron. Mais si les « néofachos » en tout genre ont été très présents sur des terres bien marquées à droite (comme celles du Nord-Est ou de la Savoie), et bien visibles à Paris, ils se sont retrouvés en forte minorité à l’échelle de l’Hexagone et n’ont pas pu peser sur la suite du mouvement ; une bonne partie d’entre eux s’est donc rabattue sur le « référendum d’initiative citoyenne », « piège à cons » comme peuvent l’être tous les nouveaux scrutins après un mouvement.
Quoi qu’il en soit, comme à chaque mobilisation populaire, la question sociale finit par montrer le bout de son nez… Espérons que cette lutte qui a affirmé son caractère « de classe » continuera de se renforcer dans les mois à venir, malgré une répression de plus en plus forte.

OCL Lyon

Sommaire :

EDITO ►PAGE 3
DOSSIER LUTTES SOCIALES
►PAGES 4/6 Réflexions sur le mouvement des gilets jaunes
►PAGES 7/8 Une révolte populaire contre les effets du néolibéralisme
►PAGES 9 Quelques paroles collectives de rassemblements de gilets jaunes
►PAGES 10/11 A Boulogne-sur-Mer : Gilets jaunes au féminin ! Marre d’être…
►PAGES 12/16 Quelques villes en gilets jaunes
►PAGE 17/18 LA REUNION - Gilets jaunes et cagoules noires
►PAGE 19 Mouvement lycéen : un silence assourdissant
BIG BROTHER
►PAGES 20/21
VERTEMENT ECOLO
►PAGES 22/23
GILETS JAUNES ET SOCIETE
►PAGE 24/25 Néolibéralisme et répression tous azimuts !
GILETS JAUNES ET LA GAUCHE
►PAGES 26/28 Un gendarme nommé proviseur ès qualité !
INTERNATIONAL
►PAGES 29/30 Le mouvement des fourches en Italie en 2012
SOCIETE
►PAGES 31/32 Impôts/Rupture de médicaments et vaccins

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette