Accueil > Le Chat Noir / L’Egregore > La Radio - L’Egregore > L’Egregore du 15 avril 2019

L’Egregore du 15 avril 2019

mercredi 17 avril 2019, par OCL Reims

Algérie, une révolution ?


Pour la première fois depuis vingt ans, lʼAlgérie se réveille sans Bouteflika à sa tête. Des marées humaines ont déferlé dans les principales villes car les manifestants, au-delà de leur joie, veulent affirmer leur refus de lʼancien système dans sa globalité : « Le peuple veut qu’ils s’en aillent tous », « On va les chasser, un par un », « On écrit une nouvelle page de notre histoire ». Ndejib Sidi Mousssa, rentre dʼun séjour de 3 semaines dans son pays dʼorigine. Avant son départ, il avait signé avec Mohamed Harbi un magnifique texte : LʼAlgérie au bord de lʼéclosion : « L’aspiration à un changement radical s’est exprimée massivement et avec force dans les rues, faisant vaciller les tenants du régime. Pour la grande majorité de notre peuple, la quête de la liberté n’est pas séparable de celle de l’égalité ». Ils exprimaient leurs espoirs : « Il s’agit d’aller le plus loin possible dans la remise en cause de l’ordre capitaliste, sécuritaire, patriarcal et religieux. Le chemin qui mène à l’émancipation sociale est long mais il n’est pas d’autre voie pour réaliser l’épanouissement de chacun et de tous ». Nous partagerons les impressions et les analyses de Nedjib.

Le puissant mouvement initié le 22 février 2019 s’inscrit donc dans des dynamiques régionales et nationales. Mais, à supposer que cette rupture symbolique puisse être qualifiée de « révolution », encore faut-il être en mesure d’en déterminer le caractère car les mots d’ordre démocratiques associés aux chants patriotiques ou au drapeau vert-blanc-rouge peuvent tout à fait s’accorder avec un agenda néolibéral.

Nedjib Sidi Moussa est né en 1982 en France dans une famille de réfugiés messalistes. Il est docteur en sciences politiques de l’université Panthéon-Sorbonne et associé au Centre européen de sociologie et de science politique. Il est l’auteur de “La Fabrique du musulman”. Essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale (Libertalia, 2017) et de nombreux articles dans des revues scientifiques.

Dernier ouvrage de Nedjib Sidi Moussa Algérie : une autre histoire de l’indépendance, récemment paru à Paris (PUF) et à Alger (Barzakh)


Pour écouter l’émission :

Pour télécharger l’émission :

(ici)

A voir Le Chat Noir 51

Toutes les émissions de l’EGREGORE peuvent être rediffusées sur les ondes. La seule condition étant naturellement d"en indiquer la source. :-)

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette