Accueil > Actualités, Tracts et Communiqués > Grèce : une action à reproduire partout

Grèce : une action à reproduire partout

vendredi 27 février 2009

Jeudi 26 février 2009

Occupation du restaurant à l’Université de Crète »

Nous ne voulons pas d’un morceau de pain

Nous voulons l’ensemble de la boulangerie

Dans un système social où tout est business y compris nos besoins les plus vitaux qui se transforment en l’argent, la nourriture est un terrain de spéculation. Les universités ne font pas exception, là ou des entrepreneurs font du fric en exploitant les besoins de milliers d’étudiants. En offrant une nourritude de mauvaise qualité, souvent préchauffée, ces sociétés ne diffèrent pas, des autres restaurants de restauration rapide comme McDonald’s.

Dans ces restaurants des gens travaillent dans des conditions très dures et dans une précarité profonde, les contrats temporaires et le spectre du chômage planant toujours au dessus de leur tête.

Aujourd’hui, nous avons occupé le restaurant de l’Université de Crète, et distribué des repas gratuits à tous les élèves. Notre proposition est une proposition active contre le système, en opposant à l’individualisme et à l’ignorance, l’action collective et de solidarité.

Au cours de la rébellion en Décembre, plus de 250 personnes ont été arrêtées. Qui vit comme si rien ne s’était passé, est complice.

L’occupation a été réalisée « l’Assemblée des insurgés d’Héraklion"

Ça c’était la bonne nouvelle... la suivante n’est pas à reproduire mais à faire cesser

Attaque fasciste à Athènes


La nuit dernière, vers 22,00, tandis que se tenait une réunion du groupe "objecteur" sur le "Local immigrants" (quartier d’Eksárjia), un inconnu a jeté une grenade dans la salle. Heureusement, la fenêtre à double vitrage, a empêché la grenade de traverser la fenêtre, qui aurait pu entraîner la mort de nombreuses personnes parmi les 40 présents à la réunion.

Dans le « Local immigrés" divers groupes et organismes se réunissent, les féministes, les homosexuels et les différentes association d’immigrés.

Aujourd’hui à 18,00h s’est déroulé une manifestation de solidarité et contre les attaques des paramilitaires. Plus de 1000 personnes y ont participé de la place de Eksárjia jusqu’au parlement sur la place Syntagma.

Un groupe d’hommes masqués a pénétré dans la cour du bâtiment du Conseil du territoire national détruisant les voitures qui y étaient stationnées. Dans la rue Zoodóju Pigis, des voitures de luxe ont été brisées, tandis qu’un autre groupe a attaqué le siège du quotidien réactionnaire "Le Quotidien". La police anti-émeute a répondu avec des gaz lacrymogènes, les incidents se sont poursuivis ensuite dans le quartier avec des.

traduit de http://grecia-libertaria.blogspot.com/

JPD

Répondre à cette brève


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette