Accueil > Courant Alternatif > 326 janvier 2023 > Journée nationale contre les violences sexistes et sexuelles - Mobilisation (...)

CA 326 Janvier 2023

Journée nationale contre les violences sexistes et sexuelles - Mobilisation à Bellac

dimanche 15 janvier 2023, par Courant Alternatif

Le 19 novembre dernier, à Bellac, petite ville de 3 500 habitants, au nord de la Haute Vienne, près de 80 personnes ont déambulé dans les rues de la ville, du marché jusqu’à l’Hôtel de ville, en faisant des haltes sur des places ou des carrefours, ponctuées par des lectures de textes signés d’autrices féministes ou écrits par des victimes de viols ou d’agressions sexuelles mais aussi des chants féministes en français, espagnol et italien, portés par la chorale Révo-chant et pouvant intégrer d’autres personnes grâce à la mise en circulation de carnets de chants.


Manifestation très vivante avec de nombreuses pancartes affichant des slogans comme "Quand c’est non, c’est non", "Ceci n’est pas un appel au viol", « Les mecs, l’abondance c’est fini », « Plus que 5 féminicides avant Noël »… Ces pancartes étaient souvent tenues par des collégiennes et des lycéennes. Elles les avaient confectionnées lors d’un atelier initié plusieurs jours avant par une des associations organisatrices, La Cour des miracles. La manif a parcouru le centre de la ville et n’est pas passée inaperçue, que ce soit des passants faisant leurs courses du samedi matin ou d’habitants depuis les fenêtres de leurs appartements.

L’ancrage de cette mobilisation est vraiment local. L’association IELLES (Information Ecoute Liens Entraide Soutien) a été créée en avril dernier, dans la foulée de la manifestation de l’année dernière qui avait rassemblé une cinquantaine de personnes, répondant à l’appel national de l’association « Nous toutes ».

Autre association organisatrice, La Cour des miracles, créée, elle aussi, assez récemment, a pour objet de créer un lieu d’expérimentation sociale, artistique et écologique et d’offrir aux habitants du territoire, et en particulier aux jeunes, un lieu où se rencontrer, expérimenter, partager, se ressourcer. Elle a acquis un ancien hôtel en centre-ville qu’elle est en train de remettre en état. L’an dernier, elle a déjà organisé un carnaval et se prépare pour le prochain. Son initiatrice explique ainsi le nom de l’association à une journaliste du Populaire du Centre, le quotidien local : « Outre la Cour, dans l’imaginaire collectif, ce nom correspond à des bandes, des manants, des mis à l’écart. Mais ici, tout le monde est le bienvenu. Puis, on va essayer de faire des miracles tous ensemble » (1). Le Planning familial de la Haute Vienne et l’Union locale CGT étaient aussi dans l’organisation.

IELES qui est au centre de cette mobilisation se fixe comme objectif de se mobiliser contre toutes les formes de violence faites aux femmes qu’elles soient d’ordre économique, psychologique, verbale, physique ou sexuelle ainsi que quand ces violences sexistes et sexuelles visent des personnes en raison de leur situation de handicap, de leur âge, de leur origine sociale, de leurs croyances, de leur statut de migrant.e.s, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou parce que racisé.e.s

Pour cela, l’association a mis en place des permanences pour l’écoute des personnes et a construit un partenariat avec le Planning familial, notamment pour la formation de ses militant.e.s à l’écoute et à l’accompagnement. La mairie de Bellac a aussi mis un local à sa disposition où Le Planning tient des permanences deux fois par mois.

Un territoire très rural

Bellac est la ville-centre d’une communauté de communes de 24 000 habitants répartis sur 43 communes. Ce territoire est très rural. Les revenus médians y sont de 30% inférieurs au revenu médian national (chiffres de 2017).
Or il y a une spécificité propre au milieu rural par rapport à la violence que subissent les femmes comme le montre une étude réalisée par la sociologue bordelaise Johanna Dagorn en 2022 sur 10 départements de la Nouvelle Aquitaine (2). « Les résultats montrent que le principal facteur aggravant les violences, écrit la sociologue, est l’isolement de ces femmes. Un isolement géographique, mais surtout moral, accentué par des stéréotypes de sexe ancrés et un fort contrôle social qui domine ces espaces. (…) À ce risque d’isolement s’ajoutent les difficultés qu’ont les femmes à réunir des témoignages, avec parfois des alliances entre voisins et familles pour décrédibiliser la parole de la femme, quand ce n’est pas la peur des représailles qui empêche de prendre parti et de témoigner. (…) Ces femmes consultent aussi peu ou pas de spécialistes en raison d’une part d’un manque criant de médecins dans les zones rurales, mais aussi de la stigmatisation du suivi psychologique (« je ne suis pas folle »), un point récurrent en milieu rural. (…) Ainsi, beaucoup de femmes restent seules avec leur traumatisme, même après une séparation. (…) On relève un élément supplémentaire pour les femmes victimes de violence en milieu rural : l’isolement moral. En effet là où l’on observe une forme de solidarité entre femmes dans les quartiers prioritaires de la ville, la solidarité en milieu rural isole et renforce une certaine culture du silence (3) ». A cela s’ajoute le fait que dans les espaces ruraux, les femmes occupent des emplois peu rémunérateurs et aux conditions précaires. Cela contribue à un risque accru de pauvreté pour les femmes dans ces territoires, voire de dépendance financière accrue vis-à-vis de conjoints aux conditions d’emploi potentiellement plus favorables. D’où l’importance d’ouvrir des lieux d’accueil et d’écoute comme le font IELES et le Planning familial et d’apparaître lors de manifestations publiques comme celle du 19 novembre dernier ou encore le marché de Noël de Bellac au côté de l’UL CGT et de mettre en place concrètement des espaces d’entraide et de solidarité.

C.

1 Anne-Marie Muia, Le Populaire du Centre, 27 octobre 2021
2 Violences sous silence : une enquête en Nouvelle-Aquitaine révèle l’ampleur des féminicides en milieu rural, publié : 11 septembre 2022, https://theconversation.com/violenc...
3 ib

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette