Accueil > Actualités, Tracts et Communiqués > Actualités > Royaume-Uni : Abolish the monarchy !

Royaume-Uni : Abolish the monarchy !

vendredi 16 septembre 2022, par WXYZ


Voir en ligne : Anarchist Communist Group (ACG)

Unité de la classe ouvrière contre unité nationale

La Reine est décédée après soixante-dix ans sur le trône. Comme nous l’avons indiqué dans des articles précédents sur le site internet de l’ACG, la monarchie joue un rôle clé dans le maintien du statu quo et comme adhésif dans la préservation du Royaume-Uni et du Commonwealth. La Reine et sa famille sont là pour maintenir le sentiment d’unité nationale qui est essentiel à la pérennité du Royaume-Uni et du Commonwealth, et pour masquer les divisions de classe flagrantes dans la société britannique.

Sa mort survient à un moment de grande tension dans la société britannique. Son dernier acte, juste avant sa mort, a été de donner son aval au nouveau gouvernement Truss, de plus en plus impopulaire et déterminé à s’en prendre violemment à la classe ouvrière. Au cours de son règne, elle a supervisé le transfert de pouvoir entre 15 premiers ministres et a supervisé ces transitions avec peu de heurts, ce qui, dans de nombreux autres pays, aurait conduit à des désordres publics. Elle a supervisé l’effondrement de l’Empire britannique, et s’est retrouvée à la tête du Commonwealth qui l’a remplacé. N’oublions pas qu’elle n’était pas seulement reine de Grande-Bretagne, mais aussi de quatorze autres pays, dont le Canada et les îles Salomon. Ce rôle est remis en question, comme le montre déjà la décision de sept États des Caraïbes de la destituer de sa fonction de chef d’État.

Aujourd’hui, Charles est devenu roi. Il est la personne la plus âgée de l’histoire à devenir tête couronnée et sa popularité est faible. Malgré la flagornerie et le léchage de bottes de l’establishment et de ses médias, où le "Nous", comme dans "Nous aimons tous la monarchie" est régulièrement utilisé pour colporter l’idée d’une seule nation, sans divisions de classe ou régionale, un nombre croissant de personnes s’opposent au maintien de la monarchie. Comme nous l’avons dit après la mort du prince Phillip, le battage médiatique de son décès a marqué l’intensification d’une guerre idéologique contre tout signe de rébellion ou de dissidence. Témoin l’horreur de l’establishment face au renversement des statues lors de l’"été" des manifestations "Black Lives Matters" de 2020. Il réagit en tentant de contrôler encore plus étroitement les programmes scolaires, en vantant les "bienfaits" de l’Empire britannique. Maintenant, l’Establishment a préparé un spectacle, l’Opération London Bridge, manifestement prévu de longue date pour célébrer et justifier cette institution parasite, la monarchie. Il y aura des effusions écœurantes d’éloges à l’égard de la famille royale, les affirmations d’un désir avide pour les "gloires" passées de l’Empire et une montée en puissance d’un patriotisme de pacotille.

Malgré la capacité de la reine à dissimuler les privilèges et la richesse de la famille royale, ses enfants et petits-enfants ont fait exactement le contraire, notamment avec les scandales dans lesquels Andrew a été impliqué, avec ses liens avec le milliardaire pédophile Jeffrey Epstein, avec l’étalage ouvertement public des privilèges et de la richesse de Harry et Meghan, et avec les collectes de fonds douteuses de Charles pour ses œuvres de bienfaisance.

La classe dirigeante espère que l’impopulaire Charles jouera le rôle de chef d’État intérimaire pendant une courte période, avant de céder le trône à William. En fait, cela pourrait bien être la stratégie élaborée par Charles et William, qui tentent de moderniser et d’alléger la monarchie afin de la maintenir en vie.

Tout cela, bien sûr, arrive à un moment où l’agitation sociale est sans précédent, avec de nombreuses secteurs de la classe ouvrière qui se mettent en grève ou se préparent à le faire. L’été a été chaud, et l’automne et l’hiver s’annoncent tout aussi torrides en termes de mouvement de luttes revendicatives.

Le parti travailliste et les dirigeants syndicaux, en tant que pompiers de la conflagration sociale, se sont empressés d’aller à la rescousse de la classe dirigeante. La Communication Workers Union (CWU), qui syndique les postiers, et le Rail, Maritime and Transport (RMT) ont tous deux annulé les grèves et le leader du RMT, Mick Lynch, a déclaré que le « RMT se joint à toute la nation pour rendre hommage à la reine Elizabeth ».

Quant à Keir Starmer, leader du parti travailliste, il a réaffirmé et soutenu le rôle qu’Elizabeth a joué dans la promotion de l’unité nationale et l’occultation des différences de classe, en déclarant : « alors que notre grande époque élisabéthaine touche à sa fin, nous honorerons la mémoire de la défunte Reine en maintenant vivantes les valeurs du service public qu’elle incarnait. » Quant à la gauche du Labour, Jeremy Corbyn a pris la parole pour faire l’éloge de la reine et de sa famille.

De même, la direction d’Extinction Rebellion (XR) a reporté son Festival of Resistance prévu de longue date. Elle a toujours insisté sur l’urgence impérieuse d’une action immédiate sur le changement climatique. Cependant, lorsque les choses sont devenues critiques, elle a interrompu les actions prévues pour la semaine à venir pendant les 12 jours de l’Opération London Bridge. Nous savons également que certains groupes d’action communautaire locaux ont suspendu leurs activités pendant cette période de deuil.

Il est de plus en plus impératif que nous, dans la classe ouvrière, développions nos propres organisations indépendantes, débarrassées des dirigeants syndicaux et travaillistes, si nous voulons mener une lutte efficace contre la classe patronale de plus en plus agressive. La décision des dirigeants syndicaux d’appeler à une trêve dans la lutte sociale ne signifie pas que la classe dirigeante va rendre la pareille avec une quelconque trêve, car les attaques contre nous vont s’intensifier, avec la hausse des prix de l’alimentation et de l’énergie, les augmentations de loyer, l’inflation qui ronge les salaires, et le démantèlement du NHS [service public de santé].

Abolissons la monarchie !

Rompons avec les travaillistes et les bureaucrates syndicaux !

Pour une révolution sociale et la création d’une nouvelle société libre et égalitaire !

10 septembre 2022 - Anarchist Communist Group (ACG)
_ _ _

Traduction : XYZ

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette