Accueil > Textes > Textes OCL > la classe ouvrière ne doit pas payer leur crise

luttes sociales

la classe ouvrière ne doit pas payer leur crise

tract Mouette enragée, poitiers

jeudi 17 septembre 2020, par admi2


la classe ouvrière ne doit pas payer leur crise

Une fois encore les assistés du Medef raflent la mise ! Une prime à̀ la casse sociale de 100 milliards versée par leur complice de toujours, l’Etat, leur offre l’opportunité de se refaire en mettant sur le trottoir des dizaines de milliers de travailleurs.

La diarrhée verbale dé́versé́e depuis des mois à propos d’un prétendu «  Monde d’après », d’une bouffonne «  Transition écologique », recouvre dans les faits une exploitation et une aliénation accrues au travail, épaulée par une politique sécuritaire qui ne connaît plus aucune limite.

L’Etat, le travail et le Capital nous étouffent !

Etat et Capital se nourrissent du travail et des crises pour autant qu’ils parviennent à nous les faire payer. Cette fois encore ils presseront le citron jusque la dernière goutte et ne reculeront devant aucune manigance. Nous devons d’ores et déjà nous remettre en ordre de bataille, nous retrouver entre travailleurs, chômeurs, retraités, etc. afin d’élaborer une riposte à̀ la hauteur de la situation !

titre documents joints

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette