Accueil > Courant Alternatif, Mensuel anarchiste-communiste > *LE MENSUEL : anciens numéros* > Courant Alternatif 2021 > 315 décembre 2021 > Plein la gibecière !

CA 315 décembre 2021

Plein la gibecière !

Rubrique Vertement écolo

dimanche 26 décembre 2021, par Courant Alternatif

A chaque numéro ou presque, la rubrique Vertement écolo abord une question en lien avec l’environnement ou l’écologie. Ce mois ci : la chasse, ou plutôt les lobbys des chasseurs


Plein la gibecière !

Le très réac Wauquiez a été élu en 2016 en Région AURA grâce à l’appui inconditionnel des chasseurs et de la FNSEA. Durant sa campagne il annonçait : « Si nous sommes élus, écrit-il, les choses seront claires, nous serons enfin attentifs à assurer un juste rééquilibrage des subventions qui ont trop profité ces dernières années à des écologistes dogmatiques. » [1]

Résultats : plus de 6 millions d’euros distribués entre 2016 et 2021 aux chasseurs et une mise à sec des financements des associations environnementales trop remuantes (principalement FNE, la LPO ayant l’échine beaucoup plus souple). Et, apothéose en 2018, le siège de la Région accueille le congrès national de la Fédération Nationale des Chasseurs - FNC).

Pour quels résultats ? « Au rayon "préservation de la biodiversité”, les chasseurs ardéchois et drômois ont prospecté pour essayer de comprendre comment niche la bécasse des bois, plus connue pour fréquenter les plaines humides du massif central que les plateaux secs de l’Ardèche. »

Durant 6 ans les seules espèces étudiées ont étés les espèces chassables : lapins, tétras-lyre, bartavelle, gelinotte… et sangliers. Avec une mention spéciale pour les colliers à 2500 € HT pièce équipant une douzaine de Suridés « pour comprendre quand et comment ces cochons sauvages traversaient les routes et les voies ferrées. » !!!???

Quand aux kilomètres de créations de haies dont les GROCCS [2] se vantent, elles sont implantées uniquement parce qu’elles servent de refuge à leur gibier entre deux saisons de chasse.

S’y ajoute une propagande éhontée dans les écoles sous couvert d’animations nature « sans prosélytisme » et gratuites (les associations de protection de la Nature, facturent, elles, leurs interventions) avec « des pistages d’animaux chassables ou une rencontre avec des chasseurs. » Afin de créer des vocations précoces ?

Mais l’essentiel du pognon a servi aux Fédés de chasse et elles seules : opérations de communication pour séduire la jeunesse, constructions de 400 miradors dans le Rhône pour « sécuriser » les chasses (souvent détruits par les anti-chasse), réfection de locaux flambants neufs avec installations de frigos et de salles de découpe aux normes sanitaires car « dans le cadre de son programme "La Région a du goût”, la collectivité veut voir naître une filière venaison  ».

Bref le fric a ruisselé et continuera de ruisseler sur les les parasites en orange et kaki. La ré-élection de Wauquiez a été pour eux un enjeu politique et idéologique : « Ça m’a vraiment enchanté que des associations comme la Frapna, arrosées pendant des années, ne reçoivent plus un centime. » déclarait Gérard Aubret, président de la Fédération Régionale des Chasseurs et colistier de Wauquiez. Mais aussi, un enjeu financier énorme qu’il s’agissait de conserver « On sait très bien qu’on ne recevrait plus d’aides si elles [la candidate écolo et la socialiste] étaient élues. Donc on va soutenir Laurent Wauquiez ».
La situation en AURA n’est pas une anomalie car des Hauts-de-France, du Grand est en passant par la Nouvelle-Occitanie (à gauche) on retrouve avec les mêmes deals entre lobbys armés et politiciens.

Sauvez Willy !

Pourtant l’inénarrable, inamovible et cubique Willy Schraen, président de la FNC (la plus stalinienne des associations (dixit son lobbyiste en chef, Thierry Coste) est à la peine.

Malgré toutes les gâteries financières, réglementaires et publicitaires dont les ont abreuvés départements Régions et État, la chasse n’est pas plus populaire.
Un automobiliste circulant sur l’autoroute près de Rennes est abattu par une balle à sanglier ? C’est la réprobation générale.

Dans la foulée des maires d’Ile-et Vilaine osent demander «  la mise en place de certificats médicaux pour les chasseurs, un meilleur encadrement de l’usage des carabines (dont la portée peut atteindre 2 km) ou la fixation de demi-journées sans chasse les samedis et dimanches après-midi. ». [3]

Scandale pour Willy qui fait feu de tout bois dans les sous-bois. Les accidents de chasse récents : une « "petite loi des séries"… "Le risque zéro n’existe pas, c’est comme ça"... ils sont très rares [les accidents]... surtout lorsque les victimes sont des "non chasseurs" » [4].

Et la machine à enfumer se met en marche. La balle qui a tué l’automobiliste ? Willy « a exprimé sa surprise sur la trajectoire de la balle qui "a ricoché", "traversé des haies" et "n’a pas été retrouvée". "J’espère juste que c’est bien la balle du chasseur".  »

Quelques jours plus tard, l’orque de la FNC s’enfonce un peu plus dans les profondeurs sanglantes de sa passion. Le 10 novembre, peu avant la date anniversaire de la Grande Boucherie il se lâche sur RMC à propos de la chasse à l’enclos (qui consiste à flinguer à la journée des animaux élevés en captivité et parqués dans des enclos privés). Lui « et ses semblables n’avaient pas vocation à jouer “les petites mains de la régulation” de la biodiversité. “Moi mon métier c’est pas chasseur, j’en ai rien à foutre de réguler”, a-t-il avoué, précisant prendre seulement “du plaisir dans l’acte de chasse” ». [5]

Ce rare moment de sincérité est à savourer longuement. Willy dézingue tout seul, toute la com’ et le discours bidon des chasseurs qui seraient les « premiers des écologistes  » et les meilleurs régulateurs de la biodiversité. On s’en doutait un peu, mais bon…

La campagne a des yeux !

Faut dire que la situation est difficile pour la FNC. Le nombre de chasseurs ne cesse de baisser. Il est officiellement de 1,2 millions mais en réalité en dessous du million. Et, ils étaient 2,5 millions en 1975. Le nombre de morts dus aux accidents de chasse serait en baisse régulière grâce à leurs actions éducatives mais si on le rapporte aux nombre de chasseurs actuels il reste très élevé.

Alors qu’est-ce qu’on peut faire pour continuer à ravager la nature, peser politiquement, ramasser la thune et rouler en 4x4 dans des campagnes qu’ils considèrent être leur chasse privée à l’échelle du pays ?

Se rendre indispensables. À qui ? aux forces de répression de l’ÉTAT. Comme LES FLICS, ILS PORTENT DES ARMES, COMME LES FLICS ILS ONT L’HABITUDE D’OBÉIR, Comme LES FLICS ILS SONT PARANOS, SUSPICIEUX ET MAL -aIMÉS… Comme les flics ils ont une mission sacrée : défendre la propriété privée et les lois de la République sur le droit de chasse.

Le lancement des « Chasseurs vigilants » dans l’Oise en mars 2017 (convention entre les chasseurs, la Préfecture et la gendarmerie) a déjà été traité dans CA. En 2019, ce « réseau d’informateurs... a fait ses preuves puisque la gendarmerie entend “faire perdurer le dispositif” dans les années à venir. » [6]
« Les dispositifs de vigilance sont une volonté de la gendarmerie, en plus de la participation citoyenne, explique le capitaine. La gendarmerie du département vient d’ailleurs de lancer le dispositif des randonneurs vigilants. » [7] chargés sans armes, du même travail de délation et de flicage rural que les GROCCS. Car ils sont « moins clivant et permettent d’élargir le dispositif  », en allant « … dans des zones où les chasseurs ne vont pas ».

Pour la dernière idée citoyenne de l’insubmersible Willy il vous faudra lire la rubrique « Big Brother ». Ça décoiffe.

Entre la cellule Demeter, les voisins, chasseurs et randonneurs vigilants, nous assistons à une mise en réseau volontaire et « citoyenne » d’institutions étatiques et associatives, au service du flicage, de la dénonciation et de la répression dans la ruralitude. Vous reprendrez bien un p’tit coup de rouge cuvée « Continuum de sécurité globale » ?

Juste en passant

Plus de 30 % des féminicides commis entre 2011 et 2018 l’ont été par des armes à feu. Comme il est beaucoup plus facile de se procurer une arme de chasse qu’une arme de guerre (il suffit d’un permis de chasse à jour et d’une pièce d’identité) on peut vicieusement penser que la suppression de la chasse et des armes correspondantes permettrait de faire baisser les statistiques des féminicides.

Freux et Eugene the Jeep

Notes

[1À quoi ont bien pu servir les 6 millions d’euros distribués par Laurent Wauquiez aux chasseurs ? Blandine Flipo. Mediascités. 20/04/2021

[2GROs Cons de ChasseurS

[3Chasse : après la mort d’un automobiliste, des maires bretons dénoncent l’inaction des autorités. Sud Ouest. 14/11/2021

[4Chasse : "Loi des séries", "le risque zéro n’existe pas"... les propos chocs de Willy Schraen le patron des chasseurs après l’accident près de Rennes. La Dépèche. 01/11/2021

[5Willy Schraen n’en a "rien à foutre" de réguler avec la chasse (et provoque un tollé). Huffpost. 10/11/2021

[6Dans l’Oise, le dispositif des chasseurs vigilants donne satisfaction. Laure Besnier. Actu Oise. 18/12/19

[7Après les chasseurs, les randonneurs vigilants arrivent dans l’Oise. Benjamin Merieau. Courrier picard. 01/02/2019

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette