Accueil > Courant Alternatif > 320 mai 2022 > Manifeste pour des brigades internationale de la bourgeoisie en (...)

CA 320 mai 2022

Manifeste pour des brigades internationale de la bourgeoisie en Ukraine.

jeudi 5 mai 2022, par Courant Alternatif


La bourgeoisie de plateaux télé semble unanime. Il faut se ranger d’un bloc derrière l’Ukraine et son si héroïque président Zelensky. Mieux. Il faut plus d’armes, plus de bombes, plus de morts pour pouvoir sauver le monde libre de l’affreux Poutine. Il faudrait même carrément faire la guerre à Poutine. Face à cette demande toujours plus pressante nous avons une proposition politique : allez y les gars !

Dès le 24 février ça a été la curée sur tous les plateaux télé. Il faut trouver du monde pour commenter l’invasion. Les spécialistes de stratégies militaires et de la vie ukrainienne sont trop occupés, alors il faut meubler avec des spécialistes sur le tas tous plus ou moins insipides. Nathalie Saint Cricq, Raphael Enthoven, BHL évidemment, rien ne nous sera épargné. La guerre amène son lot de viols, de meurtres de masses et de toutes les horreurs possible, mais ça, c’est la goutte de trop.

Car ces éditorialistes, tremblant d’excitation à la vue des bombardements sur Kiev, les mains moites en pensant à la part d’audimat qu’ils sont en train de se trancher, n’ont qu’une obsession : nous faire rentrer en guerre.

Cette frange particulière de la bourgeoisie médiatique dont la personne la plus illustre est l’inénarrable Bernard Henry Lévi ressort lors de tous les conflits armés pour « défendre le monde libre ». Ce monde libre, qui n’est rien d’autre que l’impérialisme US et ses avatars, est un mantra pour ces « intellectuels » néo conservateurs. Ils ont milité pour l’intervention dans les balkans dans les années 90, en Irak (quel succès !) ou encore en Libye (incroyable d’efficacité) avec à chaque fois une rhétorique bien rodée : la guerre est un moindre mal face aux horreurs de ceux que le camp occidental érige en « axe du mal ». Miloseviç, Saddam Hussein, Khadafi et maintenant Poutine, ces dictatures là n’ont pas ou plus la côte pour les Américains et deviennent les supers méchants de Disney. Il n’est évidemment pas question de défendre ici le bilan des dictatures susnommées ou même de relativiser leurs crimes mais les néoconservateurs n’ont que peu de discours sur les lapidations publiques de femmes adultérines en Arabie Saoudite ou les exactions multiples perpétrées par les bouchers mis en place par la France dans ses anciennes colonies… Pour noyer le poisson de leurs horreurs, les néo conservateurs saupoudrent toujours leurs discours bellicistes et guerriers de philosophie. Imprégnés de l’esprit des lumières et d’un humanisme surplombant, ces dégoûtants personnages, tout droit sortis de leurs salons, sont extrêmement cultivés.

Première réunion de la BIB (Brigade internationale bourgeoisie)

Jugez plutôt. Au moment d’appeler le monde occidental à rentrer en guerre, Raphaël Glucksman, intellectuel montant de BFMTV et ancien candidat PS, est tout en emphase : « Mais nos élites biberonnées au mythe de la paix perpétuelle sauront-elles faire face à la tempête qu’elles ont si longtemps refusé de voir venir ? L’Europe trouvera-t-elle la force de naître de ce chaos que les anciens Grecs plaçaient aux origines du monde, ou bien s’y noiera-t-elle par impuissance et apathie ? »(Tribune dans Le Monde, 15 mars 2022) « Si nous ne défendons pas l’Ukraine pour nos principes, alors faisons-le pour nos intérêts vitaux ». Les grecs quoi. Le mec nous a sorti des références à nos cours de 6ème sur l’antiquité pour justifier de livrer des lances missiles aux Ukrainiens. Alors ça ne vous aura pas échappé, les grecs n’ont rien à voir là dedans et il s’agissait juste pour Glusckman de rappeler qu’il était très cultivé. Attention une culture légitime, une vraie, avec du savoir et tout. Pas un truc vulgaire et sale. Pas la saleté et la vulgarité des soldats, qui crèvent dans la boue. Pas la vulgarité du peuple russe qui a le mauvais goût d’élire régulièrement Vladimir Poutine et qui va en chier encore un peu plus avec des batteries de sanctions économiques qui ne toucheront pas les structures du pouvoir russe. Ça ne sera donc pas une guerre vulgaire mais bien une guerre raffinée. Une guerre au nom de la civilisation. Une guerre avec des jouuuulies images, avec des jolis tanks qui explosent vu du ciel. Avec évidemment des moments forts comme lors des découvertes de charnier de Boutcha où les monstruosités de l’armée russe sont érigés comme des bouchers d’un autre temps. BHL qualifiera ce massacre « d’Ouradour en Ukraine ». Ce sera l’occasion de rappeler leur humanisme sans borne. On ne les entendra pas parler des exactions de l’armée ukrainienne qui sont évidemment nombreuses puisque c’est une armée en campagne comme les autres. On les verra aussi très rétifs à rappeler la présence pourtant importante des néo nazis dans l’appareil militaire ukrainien.

Mais nous devons le rappeler avant de trop s’énerver sur des personnes qui n’en valent pas la peine : ces gens là ne sont rien et ne seront rien sans l’appareil médiatique qui les accompagne. Un appareil médiatique qui ne veut qu’un chose : plus de guerre. Plus de guerre pour alimenter la société spectaculaire marchande, pour alimenter la machine économique, plus de guerre pour permettre à l’occident de se tailler encore plus de parts de marché. Plus de guerre enfin, pour nous endoctriner, nous faire vivre dans une état de guerre construit depuis une petite dizaine d’année. Un état de guerre qui permettra de passer toutes les pires lois existantes.

Alors vous les « intellectuels » du pouvoir, les VRP des marchands de canons, si vous voulez aller à la guerre allez-y. Et restez-y.

M.
OCL-Paris

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette